Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : useful.advice
  • useful.advice
  • : Des articles, des conseils, de la littérature et du matériel pour les cours de français langue étrangère (FLE)
  • Contact
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 19:26

 

Incendies est à l'origine une pièce de théâtre de Wadji Mouawad, dramaturge canadien d'origine libanaise, qui a été portée à l'écran par Denis Villeneuve.

Ce film, interprété avec talent par Lubna Azabal et Mélissa Désormeaux-Poulin, est un condensé d'émotions et d'images fortes qui nous emmène sur des chemins peu fréquentés où raison, fanatisme religieux, soif de pouvoir, désir sexuel, intolérance et passions se mêlent en un caléidoscope effréné retraçant la folie humaine dans toute sa noirceur.

À certains moments du film, les émotions sont tellement complexes et intenses que l'on pense avoir atteint le tréfonds de la déchéance de notre espèce, mais le plan suivant nous prouve que l’on peut descendre encore plus bas, nous entrainant à sa suite dans le tourbillon obscur de l'humanité, jusqu'à ce plan final qui nous révèle un homme nu au milieu du désert de ses valeurs morales.

 

Synopsis

Pour vous résumer le film sans trop rentrer dans les détails qui pourraient le déflorer, l'histoire débute par l'ouverture d'un testament. C'est donc chez le notaire que Jeanne et Simon Marwan découvrent qui était réellement leur mère et pourquoi elle était venue se réfugier au Canada une vingtaine d'années auparavant.

Comme seul héritage, les deux enfants se voient remettre à chacun une grande enveloppe. La première, remise à Jeanne, est en fait destinée à son père, un père que les deux enfants n'ont jamais connu et qu'ils croyaient mort depuis longtemps. La deuxième enveloppe, remise à Simon, est destinée à un frère dont les deux enfants ignoraient complètement l’existence.

En recevant son enveloppe, Simon s’énerve, il y voit le caprice posthume d'une mère distante qui aurait sombré dans la folie. Jeanne, elle, est plus enthousiaste, elle y voit la clef du secret de sa mère, du mutisme dans lequel elle s'enfermait chaque fois que l'on évoquait son passé. Jeanne veut croire en la réalité de ce père revenu du pays des fantômes et en l'existence de ce frère issu de nulle part. Elle décide de partir immédiatement au Moyen-Orient, autant pour découvrir son passé familial que pour exhumer les secrets de sa mère.

Une fois sur place, Jeanne va découvrir une réalité cruelle et sans artifice. Confrontée aux secrets de sa propre origine, elle se trouvera vite au bord du renoncement. Heureusement, son frère Simon va la rejoindre et à deux ils dénoueront les méandres de l'énigme incroyable que leur cachait leur mère, énigme que cette dernière n’aura finalement résolue que quelques semaines avant sa mort.


Incendies, un film inoubliable, une tragédie âpre et douloureuse, riche en émotions qui s'étalent sans pudeur sur l'écran à un rythme qui ne laisse aucun répit aux spectateurs. Du grand art.

 

villeneuveincendies.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by luc.delvaux - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Big Bang Musica 12/06/2012 18:17

On n'a du mal à imaginer ce que l'homme peut faire en mal... Le fond n'est jamais atteint.
Certainement un très beau film...

Bonne soirée

laurent 08/06/2012 19:19

Bonjour Luc, me voici dans ton univers que je découvre avec plaisir grâce au lien que tu as laissé chez moi, je te souhaite une bonne continuation !